Encens: odeur qui invoque le divin

Lors de ma première visite au Sacré Coeur, une basilique monumentale dans le quartier parisien le plus touristique de Montmartre, j'ai rencontré ce parfum mystérieux qui m'a rendu nostalgique du temps où ma mère a brûlé de l'encens pour purifier l'air de la maison après ses prières du matin. Je l'ai vue moins pratiquer au fil des ans, mais cette odeur particulière et les fumées denses et bouclées restent gravées dans ma mémoire.

Quelques années plus tard, j'ai de nouveau rencontré ce parfum au souk de Dubaï dans un magasin d'épices vendant ces précieux cristaux crémeux blanc cassé à un prix exorbitant. Bien que les EAU soient célèbres pour le bakhoor et le oud, certains ménages, en particulier ceux d'Oman et du Maroc, brûlent de l'encens dans leurs maisons et bureaux. Certains de mes amis tunisiens mâchent également des cristaux d'encens pour renforcer leurs gencives et améliorer la digestion.


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés